Conseils pour réaliser l’achat d’un bien immobilier

De nombreux Français souhaitent devenir propriétaires de leur logement principal, d’une résidence secondaire ou d’un bien immobilier à but locatif. Toutefois, l’achat d’un bien immobilier peut représenter un investissement conséquent et à risque. Pour que ce projet aboutisse, il est capital de bien se préparer.

 Préparer son projet immobilier

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est essentiel de définir vos besoins au préalable. Il vous faut étudier les annonces immobilières pour établir concrètement vos préférences concernant la superficie de l’habitat et sa situation géographique. L’achat d’un logement neuf ou ancien peut également peser dans votre décision, les bâtiments neufs étant généralement situés loin des centres-villes. Il vous faut également cibler vos recherches selon l’usage du logement, s’il est à louer, si vous souhaitez y résider ou bien le revendre dans quelques années. Ces critères de sélection vous permettront de réduire le champ de recherche et vous faire gagner du temps. Outre ces points importants, il est également capital de prendre en compte l’état actuel du marché immobilier et de ses évolutions.

Pour en savoir plus sur comment bien isoler ses combles, consultez notre article Réussir l’isolation du grenier.

 Établir le plan de financement pour l’achat d’un bien immobilier

Avant de se lancer dans l’acquisition d’un bien immobilier, la capacité financière doit être établie. Calculer son budget est donc une étape non négligeable pour pouvoir orienter ses recherches vers des offres envisageables et obtenir le logement désiré. Les capacités d’emprunt jouent également un rôle dans l’achat d’une résidence, notamment lors d’une demande de crédit immobilier. La banque octroyant ce prêt prend en compte les ressources du demandeur et les charges afin d’évaluer le reste à vivre. La capacité d’endettement maximale acceptée peut varier selon les structures, il vous faudra donc comparer les taux et les conditions de prêt des différents organismes afin de trouver la meilleure offre. Cette tâche peut éventuellement être déléguée à un courtier pour vous faire bénéficier des meilleurs taux possible. D’autre part, avoir un apport personnel constitue un avantage majeur dans le montage de votre dossier de financement s’il représente entre 10 et 20 % du prix d’achat. Enfin, le plan de financement doit également prévoir les frais supplémentaire. En effet, outre le prix de l’habitat à acheter, il faut aussi compter les frais de notaire, d’agence et les frais de dossier pour la souscription au crédit.

Trouvez l’offre qui vous fera économiser de l’argent et de l’énergie grâce à notre article sur les aides énergétiques.

L’offre et la négociation d’achat

Lorsque la décision d’acheter le bien est prise, les futurs acquéreurs doivent réaliser une proposition d’achat au vendeur. Certaines conditions doivent être mentionnées pour que l’offre soit officielle, dont le prix du logement, son type, la durée de l’offre, l’identité de l’acheteur et du vendeur, ainsi que les modalités de réponse et le délai de rétractation. Par ailleurs, proposer une offre d’achat en dessous du prix du marché est possible dans une marge de 10 %. Pour pouvoir négocier le prix, certains arguments doivent être présentés, dont le diagnostic du bien immobilier nécessaire pour réaliser des travaux. La tension du marché est également à prendre en compte, car négocier un logement en dessous du prix dans certaines zones géographiques peut être risqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *