Poste à souder : les différents types

Dans les travaux de bricolage, que vous soyez amateur ou professionnel, il peut parfois arriver que la soudure soit nécessaire. Le soudage est un mécanisme au cours duquel deux pièces en métal sont fusionnées par action de chauffe. Il s’agit d’une technique beaucoup utilisée dans la plomberie, la carrosserie ou la serrurerie.

Toutefois, cette activité de soudure se pratique avec un appareil spécial appelé poste à souder. Ce dernier est disponible en différents modèles présentant des caractéristiques distinctes.

On vous explique tout ça plus précisément.

Qu’est-ce qu’un poste à souder ?

Le poste à souder est un transformateur électrique doté d’une électrode composée le plus souvent d’un fil métallique. Alimenté par le courant du secteur, cet équipement permet de réaliser la soudure de pièce métallique grâce à une production à haute intensité du courant. Ainsi, le poste à souder est utilisé pour lier des pièces en inox, en fer ou même en aluminium.

Dans le cadre du soudage, on retrouve trois différentes techniques : le soudage à la flamme, celui au fer chauffant et enfin celui à l’arc électrique. Si vous cherchez de meilleurs résultats de soudure, il est préférable pour vous d’utiliser la technique de l’arc électrique. Cette dernière s’avère être la plus efficace de toutes.

En effet, du fait de la forte chaleur produite par l’arc électrique, la technique offre un rendement plus rapide et plus performant. N’étant pas compliquée à réaliser, cette technique est d’ailleurs accessible à un bricoleur amateur.

Dans son fonctionnement, le poste à souder convertit le courant alternatif 220V qui provient du secteur du domicile en courant continu. Ce courant peut toutefois varier grâce au potentiomètre. De plus, les deux connecteurs du poste à souder sont reliés aux bornes positives et négatives de l’outil.

L’électrode est portée par l’un des connecteurs et le second porte la masse. Lors de l’utilisation du poste à souder, un arc électrique est déclenché par contact du métal avec l’électrode. C’est le courant continu qui provoque cet arc et ce dernier se manifeste en flash lumineux et sous forme d’étincelle. La chaleur produite lors du contact peut atteindre les 500°C, ce qui favorise la fusion du métal à souder et le rend souple.

Les différents types de poste à souder

Quand il s’agit de poste à souder, les modèles varient généralement en fonction des travaux de soudure à réaliser. Toutefois, il est conseillé de débuter par des entraînements avec des bouts de métal avant de se lancer réellement dans la soudure.​

Vous trouverez plus de précisions sur différents modèles sur posteasouder.info​.

MMA Inverter

Pour les bricoleurs novices, ce poste à souder est l’idéal. En effet nommé Manual Metal Arc, il est d’une maniabilité aisée et le réglage de la puissance se fait plus facilement. Vous pouvez vous en servir pour la soudure de l’acier de l’inox ou de la fonte de 2 à 10mm. Par contre, ce type de poste n’est pas celui qu’il vous faut pour souder du cuivre ou de l’aluminium.

Semi-automatique

Il s’agit d’un type réserver pour des interventions de plus grande envergure. Ce poste est doté d’un fil fourré se déroulant régulièrement par action d’une torche en fonction de la vitesse précisée. L’entrée en fusion de ce fil, se fait de façon régulée.

MIG MAG

Si vous faites régulièrement de la soudure, ce poste à souder est sans doute l’équipement qu’il vous faut. Appelé Metal Inert Gas (MIG), Metal Active Gas (MAG) on retrouve dans ce poste à souder une bobine de fil qui peut être soit en inox soit en acier cuivré. Cette dernière favorise une soudure d’un rapport de gaz actif ou neutre qui parvient à épargner la soudure de la corrosion. La soudure MAG est préconisée sur des métaux lourds comme l’acier au carbone tandis que la soudure MIG est utilisée sur le cuivre, l’inox ou l’acier.

TIG

Pour la réalisation de travaux de soudure fins et de qualité supérieure, l’utilisation du poste à souder TIG est à privilégier. Avec cet équipement, le soudeur peut travailler sur des tubes fins fait en inox ou des tôles en acier.

Quels critères pour choisir un poste à souder ?

La puissance de l’équipement

Selon le type de métal à souder et son épaisseur, il faudra opter pour un poste à souder d’une puissance convenable. Cette dernière est indiquée par le facteur de marche. Cet indicateur, exprimé en pourcentage à un ampérage, précise la performance de l’équipement pour un usage à 40°C pendant 10 minutes. Ainsi, plus le pourcentage est élevé, plus l’équipement est adapté pour les travaux d’envergure.

L’épaisseur du métal à souder

C’est suivant le diamètre de l’électrode que vous pouvez connaître l’épaisseur maximum sur laquelle peut intervenir votre équipement. Ainsi, un poste à souder dont l’électrode fait 1,5mm ne peut qu’aider à souder du métal mesurant 1mm d’épaisseur, pas plus. Il n’est pas conseillé d’utiliser un équipement trop puissant par rapport à l’épaisseur de la pièce au risque d’y faire des trous.

Combien coûte un poste à souder ?

Le prix du poste à souder varie suivant plusieurs paramètres comme l’épaisseur qu’il peut traiter, la puissance et le type de métal qu’il peut souder. Avec 100€, vous êtes déjà en mesure de vous offrir un poste à souder moins sophistiqué. Tandis que pour vous offrir un modèle plus performant il faudra débourser jusqu’à 300€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *