Réglementation en matière de porte coupe feu

Le Code du Travail décrit les obligations des exploitants de lieux de travail vis-à-vis des équipements de sûreté et sécurité, ainsi que de de l’organisation de l’évacuation.

Les textes réglementaires énoncent les applications concernant les bâtiments ERP (Etablissement Recevant du Public) et les IGH (Immeuble Grande Hauteur). En plus des portes intérieures, d’autres normes sont à respecter pour les matériels et installations présentes dans les bureaux et bâtiments.

 

Pourquoi tous les bâtiments commerciaux et bureaux ont-ils besoin de portes coupe-feu ?

Tous les bâtiments non résidentiels sont assujettis au Décret sur la réforme de la réglementation (sécurité-incendie –> SSI).

Portes-et-cloisons-coupe-feu-EI30-et-EI60

L’entreprise a l’obligation de se doter d’un système de sécurité incendie (SSI). Les articles R4227-1 à R4227-41 et R.4227-55 à R4227-57 imposent des normes à l’employeur.

Le SSI couvre tous les aspects de la sécurité incendie des immeubles commerciaux (comme les bureaux), dont les portes coupe-feu sont un facteur important. Les principaux règlements et lignes directrices concernant les portes coupe-feu figurent dans les articles du code du travail cités précédemment.

Les portes coupe-feu remplissent deux fonctions vitales en cas d’incendie : lorsqu’elles sont fermées, elles forment une barrière pour empêcher le feu et la propagation de la fumée ; lorsqu’elles sont ouvertes, elles offrent aux occupants un moyen d’évacuation.

Le fait de compromettre l’une ou l’autre de ces deux fonctions clés peut plonger les propriétaires d’entreprise dans des situations compliquées. Les personnes reconnues coupables d’avoir bloqué une porte coupe-feu, de l’avoir empêchée de se refermer correctement ou même de ne pas avoir de porte coupe-feu sont passibles d’amendes illimitées et d’une peine d’emprisonnement pouvant atteindre plusieurs années.

Risques-incendie-reglementations-existantes

Donc a la question les portes coupe feu sont elles obligatoires ?
La réponse est donc évidemment oui !

 

Essais de certification des portes coupe-feu en bois

Pour déterminer le classement des portes coupe-feu, les fabricants font évaluer leurs portes coupe-feu en les soumettant à une procédure d’essai conforme à des normes. Les essais sont effectués sur des ensembles complets de blocs-portes coupe-feu : c’est-à-dire la porte coupe-feu et le cadre de porte avec toute la quincaillerie requise (serrures, loquets, charnières, etc.).

Le bloc porte, comme on l’appelle aussi, est fixé dans un mur représentant son utilisation dans la pratique.

La procédure d’essai est décrite en détail dans la norme et consiste à exposer une face de la porte aux conditions de chaleur prévues en cas d’incendie tout en observant la stabilité et l’intégrité de la porte. La norme exige que les essais soient effectués avec la partie supérieure de la porte sous une faible pression positive, afin de simuler les conditions susceptibles de se produire dans un incendie.

Il est raisonnable de supposer que toutes les portes coupe-feu et tous les cadres de portes fabriqués selon les mêmes spécifications que les deux modèles de portes et cadres de portes auront alors les mêmes propriétés de résistance au feu.

Ces vantaux de porte coupe-feu peuvent également être utilisés lors du remplacement de portes coupe-feu endommagées ou lorsque des caractéristiques supplémentaires telles que des panneaux de vision sont requises, etc. Les fabricants de portes coupe-feu envoient aussi souvent des cadres de portes coupe-feu seuls avec certification.

Certaines de ces portes peuvent paraître en bois, mais peuvent être construites avec un noyau minéral. L’assistance d’un expert peut être nécessaire pour identifier de tels jeux de portes.

Pour les hôpitaux, les portes coupe-feu affichent un disque au sommet de chaque face de la porte indiquant le rendement au feu désigné conformément aux notes techniques sur la santé.

porte-feu

Plus d’informations techniques sur les normes de sureté sur cet article :

http://www.inrs.fr/risques/incendie-lieu-travail/reglementation-textes-reference.html

 

Vitrage résistant au feu

Le vitrage peut aller d’un petit panneau de vision dans une porte à un écran vitré pour une transmission lumineuse et une sécurité maximale. Le verre ordinaire se fend lorsqu’il est exposé à la chaleur et est susceptible de tomber assez tôt dans un incendie.

reference-tertiaire18

Le verre résistant au feu peut résister à l’exposition à la chaleur lors d’un essai au feu pendant au moins 60 minutes avant d’atteindre une température suffisamment élevée pour le ramollir. Cela s’explique principalement par le fait que, dans le cas des vitrages en verre feuilleté transparent, près de 50 % de la chaleur incidente est transmise par rayonnement à travers le verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *